BLACKBEARD – New horizon

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Annemasse, riante cité savoyarde prolongeant la ville de Genève du côté français, n’est pas forcément la cité rock par excellence. Elle possède cependant dans ses rues sombres un groupe bien décidé à faire du bruit, qui s’y est formé en 2018. Le combo s’appelle BlackBeard et est la résultante de l’association de quatre musiciens ayant déjà opéré dans des groupes par le passé : Jérémie Vailloud (guitare et chant, de chez Zval), Julien Doucin (guitare et chant, ex-Deer Blood, ex-Red Mourning), Jeremy « Ziggy » Bochart (basse, ex-Krawl) et Antoine Marmoux (batterie, ex-Victori4).

Jérémie Vailloud et Julien Doucin mènent de concert ce groupe et le nom de BlackBeard vient peut-être du fait que ces deux garçons sont barbus et finalement assez ressemblants. Mais BlackBeard, c’est aussi le fameux pirate Barbe-Noire (1680-1718), alias Edward Teach, qui écumait les Caraïbes et piquait tout ce qu’il trouvait dans son navire à tête de mort. BlackBeard, le groupe, fait un peu pareil. Il navigue le long des côtes du stoner, du grunge, de post-hardcore, du groove metal et choure tout ce qu’il peut comme éléments de style pour les accumuler sur son petit bateau.

C’est ce qu’on peut remarquer à l’écoute de ce premier album ʺNew horizonʺ, qui fait suite à un premier EP paru en septembre 2019. Les hommes de BlackBeard affichent un pavillon assez original sur leur navire, avec un premier morceau ʺVulturesʺ bien puissant et bien stoner. Mais le reste de la cargaison provient de razzias effectuées chez d’autres groupes. On voit des caisses avec les armoiries de Devin Townsend (ʺHelplessʺ, ʺAddicted toʺ) ou de Gojira (ʺBeautifulʺ), quelques pièces de monnaie à l’effigie de Soundgarden (côté pile) et de Linkin Park (côté face) (ʺThe unknown, part 2ʺ), des bombonnes de whisky volées dans les distilleries d’Altered Bridge (ʺNew horizonʺ), plus quelques bibelots réalisés chez Disturbed ou Godsmack, planqués au fond de la cale.

Si on peut déplorer des influences mal dissimulées chez BlackBeard, on ne peut cependant pas lui enlever ses qualités propres, c’est-à-dire une précision dans les compositions, un sens de la progression dramatique et une incontestable maîtrise à la fois des instruments et de la production. Les guitares cinglent, la section rythmique envoie une respiration régulière et puissante, le chant se déchire en plaintes rageuses. La versatilité du style de BlackBeard finit par le servir puisqu’au moins sur cet album, on a des chansons variées à écouter, même si les influences ont du mal à se camoufler.

Contrairement à ce que suggère le titre de cet album, l’horizon n’est pas tout à fait nouveau mais le véhicule qui nous y emmène est quand même bien rodé. À défaut d’avoir découvert le nouveau grand groupe du 21e siècle, on a passé un moment de bonne musique musclée et à mille lieues d’être approximative. Le navire a été volé mais la boussole est authentique.

Le groupe :

Jérémie Vailloud (guitare et chant)
Julien Doucin (guitare et chant)
Jeremy « Ziggy » Bochart (basse)
Antoine Marmoux (batterie)

L’album :

ʺVulturesʺ
ʺHelplessʺ
ʺBeautifulʺ
ʺThe Unknown Pt.2ʺ
ʺAddicted Toʺ
ʺAnother Faceʺ
ʺSorryʺ
ʺNew Horizonʺ

https://blackbeardmusic.bandcamp.com/album/new-horizon
https://www.facebook.com/BlackBeardMusic/

Pays: FR
M&O Music
Sortie: 2021/10/08

Laisser un commentaire

Music In Belgium