CD/DVDChroniques

DURY, Baxter – The Night Chancers

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Trois ans après avoir partagé son mal-être affectif au travers de l’écorché “Prince Of Tears”, Baxter Dury semble aujourd’hui rasséréné. “The Night Chancers”, son sixième album, respire en tout cas une quiétude à laquelle il nous avait rarement habitués jusqu’ici. Est-ce la conséquence de sa virée au sein des déjantés Fat White Family avec qui il a composé “Tastes Good With The Money” l’an dernier ou son projet B.E.D. aux côtés d’Etienne de Crécy et de Delilah Holliday (un album éponyme est sorti en 2018), la question reste posée.

Si la chanteuse de Skinny Girl Diet participe également à la présente aventure en compagnie des fidèles Madeline Hart et Rose Elinor Dougall (l’ex-leader des Pipettes), l’ami Baxter semble avoir surtout expérimenté une nouvelle méthode de travail. Une manière de sortir de sa zone de confort en privilégiant la spontanéité, bouclant les enregistrements en à peine trois semaines. Pour ce faire, il s’est entouré d’un nouveau collaborateur guitariste et parolier en la personne de Shaun Paterson. Avec l’aide du producteur Craig Silvey (qui a une patte dans tous ses albums), ils ont élaboré une ode au crépuscule et à ceux qui l’animent.

Un voyage dans l’obscurité paradoxalement illuminé par des influences allant de la pop (l’imparable “I’m Not Your Dog”) au disco (la basse groovante de “Slumlord”, les nappes scintillantes de “Hello I’m Sorry”) en passant par le hip hop (la plage titulaire et “Daylight” renvoient vers The Streets tantôt maladroit tantôt attachant). Mais aussi via une orchestration délicate confiée à des musiciens classiques hors pair. Un processus timidement amorcé sur “Prince Of Tears” dont les effets transcendent littéralement “Samurai” et “Carla’s Got A Boyfriend” notamment.

Et puis il y a surtout cette voix suave et graveleuse à l’inimitable accent londonien middle class (meilleur exemple : “Sleep People”) qui accentue les déclamations désintéressées parsemées d’humour, de clins d’œil et de jurons. Celle-ci se marie plus que jamais avec celles de ses hôtesses attitrées pour finir par déteindre sur leur vocabulaire (“Who the fuck are you my friend” rythme ainsi “Saliva Hog”). Ce sont toutefois elles qui se réservent le dernier mot en ponctuant “Say Nothing” d’un convaincant “Baxter loves you”. Nous aussi, et de plus en plus…

Tracklisting
I’m Not Your Dog
Slumlord
Saliva Hog
Samurai
Sleep People
Carla’s Got A Boyfriend
The Night Chancers
Hello I’m Sorry
Daylight
Say Nothing

Pays : GB
Sortie : 2020/03/20

Heavenly Recordings / PIAS

https://www.baxterdury.tv

Laisser un commentaire

Music In Belgium