CD/DVDChroniques

KRAEMER – All the way

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

À celles et ceux qui se demandent qui est Erik Kraemer, rappelons qu’on a pu le croiser derrière un micro sur le dernier album de Simulacrum, ʺGenesisʺ, ainsi que sur le projet ʺCircus of Rockʺ mis au point par le batteur finlandais Mirka Rantanen.

Car notre périple commence effectivement en Finlande, le pays où le Père Noël écoute du métal mélodique bien planqué dans son petit chalet-usine quand il n’est pas de service le dernier mois de l’année. Erik Kraemer a commencé à chanteur tout gosse, quand sa maman l’emmenait à la chorale de la cathédrale de Turku, au sud du pays. Il se met aussi rapidement au piano, qu’il va pratiquer de manière classique, jusqu’au moment où il sortira avec un diplôme du conservatoire de Turku en 2016. Ce diplôme vient compléter celui de gradué en sciences sociales, obtenu à l’université de Turku en 2013.

Erik Kraemer n’a pas seulement une tête bien faite, il dispose également d’une excellente voix, qui l’entraîne sur les planches de théâtre, où il interprète le rôle du légendaire chanteur finlandais Rauli Badding Somerjoki (1947-1987), figure de la scène pop rock finlandaise des années 70. Après avoir rejoint Simulacrum en 2016, il passe également par les rangs de l’Avalon de Timo Tolkki en 2020.

Quel est le point commun entre Timo Tolkki, Mirka Rantanen et Simulacrum, outre qu’ils sont tous finlandais ? Ils font partie de l’écurie Frontiers, bien sûr. Et le label Frontiers est bien connu pour faciliter au maximum les collaborations entre ses poulains dans des projets parallèles ou solo, afin de leur donner la possibilité d’exprimer au mieux leurs talents. C’est ainsi que l’on met en place autour de Kraemer une équipe de musiciens rompus à tous les exercices : Andrea Seveso (Robin McAuley) à la guitare et Michele Sanna (Brother Against Brother) à la batterie. Mais il faut aussi un bassiste et un claviériste dans cette affaire. Et devinez qui Frontiers a dépêché auprès de Kraemer pour faire ce boulot ? Alessandro Del Vecchio, bien sûr, l’homme autour duquel les studios de Frontiers ont été construits.

Del Vecchio est aussi chargé de composer les chansons de ce projet Kraemer, en collaboration avec Marco Sivo, Pete Alpenborg (ex-Arctic Rain), Kristian Fyhr (Seventh Crystal), Jan Akesson (Infinite & Divine), Ulrick Lönnqvist, Fabio Dessi et Carmine Martone. On est ici dans une belle coopération Nord-Sud, l’Italie travaillant de concert avec la Finlande. L’album qui en résulte vient planter ses bottes mexicaines roses dans un hard rock mélodique et AOR qui reste bien gentiment dans les limites conventionnelles du genre, fournissant le lot réglementaire de belles chansons (ʺMoment for meʺ, ʺAll the wayʺ, ʺEat your heart outʺ, ʺCold spellʺ, ʺI’m in love againʺ). On apprécie la magnifique voix d’Erik Kraemer, on laisse promener sa nostalgie du côté des années 80 hair metal, on goûte les sympathiques solos de guitare mais les ambitions s’arrêtent là. Ce n’est déjà pas si mal, me direz-vous, et vous aurez raison. ʺAll the wayʺ vaut le coup mais n’usera pas forcément les étagères de la discothèque à force d’être retiré et remis sans cesse pour des écoutes innombrables.

Le groupe :

Erik Kraemer (chant)
Andrea Seveso (guitare)
Alessandro Del Vecchio (basse, claviers, chœurs)
Michele Sanna (batterie)

L’album :

ʺMoment for Meʺ
ʺAll the Wayʺ
ʺThe King Will Comeʺ
ʺEat Your Heart Outʺ
ʺTonightʺ
ʺTake Me Back Toʺ
ʺHow Can I Surviveʺ
ʺCold Spellʺ
ʺLoving a Strangerʺ
ʺI’m In Love Againʺ
ʺForeverʺ

https://www.facebook.com/erik.kraemer.7

Pays: IT
Frontiers Music
Sortie: 2022/01/28

Laisser un commentaire

Music In Belgium