CD/DVDChroniques

LARSEN + ALESSANDRO SCIARAFFA – Golden leaf

0 Shares
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Nous allons continuer nos pérégrinations dans la musique électronique avant-gardiste de l’Italie du Nord en nous rendant à Turin, découvrir le groupe Larsen, qui s’associe avec Alessandro Sciaraffa pour nous sortir un montage directement sorti du 24e siècle, que seule une poignée d’initiés pourra comprendre.

Larsen est une antique formation piémontaise dont l’existence remonte à 1995. Le principal animateur de ce groupe est Fabrizio Modonese Palumbo, qui dépense aussi son énergie créatrice dans des groupes comme XXL (association avec les Américains de Xiu Xiu), (r) ou Blind Cave Salamander, des errances post-rock et drone ambient qui nécessitent beaucoup de concentration pour livrer pleinement leurs secrets. On trouve aussi à ses côtés Roberto Maria Clemente (guitare, chant), Paolo Dellapiana (claviers, accordéon) et Marco Schiavo (batterie, xylophone). Larsen a émis dans le monde civilisé la bagatelle de 18 albums en 25 ans.

Le groupe a collaboré avec une pléthore d’artistes, dont on citera Johann Johannsson, Michael Gira, Martin Bisi, Lustmord, Deathprod, Nurse With Wound, Z’EV, Baby Dee, Julia Kent, Christine Schell (icône de la science-fiction). En 2008, la légendaire diva de la dub Little Annie (aussi appelée Annie Anxiety Bandez) rejoint le groupe comme chanteuse et apparaît sur les albums ʺLa Fever Litʺ (2008) et ʺCool Cruel Mouthʺ (2011), se produisant aussi sur les scènes lors des tournées concernant ces albums.

L’album ʺOf grog vimʺ de 2016 surprend le groupe en compagnie de Thor Harris de Swans, qui y figure comme invité. Little Annie revient sur le EP ʺTilesʺ en 2019. Tout cela pour dire que Larsen est un habitué des visiteurs. Et sur ce dernier album ʺGolden leafʺ, c’est Alessandro Sciaraffa qui vient apporter sa patte pour le moins originale.

Ce dernier est né à Turin en 1976 et a étudié l’architecture, la musique électronique et la création sonore qu’il a approfondies en se formant à la fondation Karlheinz Stockhausen à Kurten en Allemagne (le village où Stockhausen est mort en 2007). Il fonde le collectif musical expérimental WHYOFF et se concentre sur le son et ses multiples relations entre la matière, l’espace et le temps (ce n’est pas chez Saxon qu’on irait réfléchir aussi loin…).

Ensemble, Alessandro Sciaraffa et Larsen vont nous commettre une œuvre explorant le son et la dynamique spatiale sous leurs formes les plus libres en composant une musique intuitive élaborée à l’époque, en 2021, lors d’une performance live de quatre heures dans un endroit secret à Turin. Le public présent ce soir-là était considéré comme faisant partie de l’ensemble. D’après les dires du groupe, Alessandro Sciaraffa s’est chargé de la conception des totems sonores mais il n’a pas seulement été question de son ce soir-là puisque le chef cuisinier Gabriele Gatti a également participé avec des créations gastronomiques exclusives. Le musicien Paul Beauchamp était également présent pour l’enregistrement, l’édition et l’assemblage de deux pièces de cette performance dans un album.

Je vous rassure tout de suite, nous n’avons pas ici quatre heures de musique mais seulement 47 minutes, divisées en deux phases où les musiciens sculptent le son pour le monter vers des infinités astrales sur la base d’instruments électroniques, de guitares atonales, de modulations synthétiques ou de mixages déviants.

Au cours de cette écoute, j’ai eu l’impression qu’une sirène de voiture s’était mise en route dans le quartier, mais non, ça faisait partie de la musique. Et le train à vapeur qui passait à côté de mon bureau n’était pas sorti de ses rails, il faisait également partie de la musique… Donc, si vous n’êtes jamais allés sur Uranus, d’abord vous ne savez pas ce que vous avez perdu mais ensuite, vous pourrez écouter cet album pour vous donner l’impression d’y être allés. Car c’est exactement comme ça que ça se passe là-bas. C’est mon voisin de chambre en hôpital psychiatrique qui me l’a expliqué. Alors, c’est forcément vrai ! Gnah ! Ah ! Ah ! Ah !

Le groupe :

Alessandro Sciaraffa (totems sonores)
Fabrizio Modonese Palumbo (guitares, violons électriques, totems sonores)
Marco “il Bue” Schiavo (batterie, cymbales, glockenspiel, totems sonores)
Paolo Dellapiana (synthétiseurs modulaires, accordéon, totems sonores)
Roberto Maria Clemente (guitare, totems sonores)
Paul Beauchamp (son live, enregistrement, conception sonore, mixage)

L’album :

ʺGolden Leaf 1ʺ (23:36)
ʺGolden Leaf 2ʺ (23:21)

https://imprec.bandcamp.com/album/golden-leaf

Pays: IT
Important Records
Sortie: 2022/11/18

Laisser un commentaire

Music In Belgium