SUPERSEED – Superseed

6 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Après avoir bourlingué à travers plusieurs formations, nos cinq musiciens originaires de Bristol ont finalement choisi de s’allier pour former début 2017 le groupe Superseed, une formation tonitruante axée sur divers courants musicaux comme le post-grunge ou le punk-rock. Ajoutons à cela des incursions vers le rock-garage mais aussi l’utilisation judicieuse des chœurs à trois voix de la part des trois guitaristes et oui vous avez bien lu, trois guitaristes qui encadrent une section rythmique là pour appuyer et assurer un travail efficace et tranchant des six cordes (les trois en fait).

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que ce groupe et son tout premier album vont faire d’emblée un carton, avec dès le début un rock bourru et rentre-dedans qui frôle effectivement les univers du punk ou du rock-garage sans oublier, des colorations proches du grunge ou du stoner-rock. En tout cas ça dépote grave avec malgré tout, des moments plus posés qui permettent de souffler et surtout d’entrevoir la maîtrise musicale de nos cinq lascars, qui remettent rapidement le couvert d’un rock nerveux et rapide qui pousse tout sur son passage. La composition incrustée ci-dessus dans la chronique en est déjà un vif exemple, et ce n’est que le premier morceau suivi juste derrière d’un second toujours aussi percutant côté musique avec en support, un intelligent travail vocal à trois voix qui temporise la percussion des guitares. C’est en peu comme si les harmonies vocales des Beach Boys s’accouplaient avec le grunge d’un Pearl Jam ou d’un Nirvana et en plus, c’est que ça marche et pourrait bien réveiller un fameux paquet de monde !

Près de 16 titres au sein de cet opus gonflé à l’hélium et bourré jusqu’à la gueule, qui nous propose un concentré d’un rock sincère et franc, qui louvoie entre divers courants avec toujours ce soucis de proposer quelque chose d’entraînant mais aussi de percutant pour les esprits…et toujours ces harmonies vocales vachement bien foutues qui tranchent à merveille avec ce rock déjanté et souvent gras qui nous lobotomise avec une réelle sincérité. Car la force des compositions est ici d’allier un contenu poussif et pêchu à des passages plus mélodiques et plus légers avec en sus, ces passages vocaux et ce chant attractif me rappelant à certains moments ce bon vieux Ozzy !

Bon il est temps pour moi de vous quitter pour aller remettre une nouvelle fois la galette dans mon lecteur ou dans ma voiture selon ce que je vais faire dans les prochains instants mais ce qui est sûr et cela reste un jugement personnel, voilà bien un des albums marquants de ce début 2019. Une grand baffe en pleine figure due à un savant mélange de punk, de grunge…de rock qui va droit au but additionné d’une recette identitaire citée plus haut, je voulais parler du travail vocal. A découvrir de toute urgence !

Pays: GB
ROAR! Records ROAR1902DIGI (Rock Of Angels Records)
Sortie: 2019/02/08

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!