THE SAD FLOWERS – Desolation

15 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Originaire de la ville d’Anvers ce duo de multi-instrumentistes en est aujourd’hui à son second album, le précédent opus chroniqué d’ailleurs sur notre site datait de 2017 et nous avait proposé à l’époque un savant mélange de cold-wave, musique Batcave, du rock’n’roll avec de nombreuses pincées de gothique. Formé de Jan Ooms et Jany Claeskens ce nouvel album a aussi bénéficié d’un très bel Artwork (+ un livret de 16 pages) conçu par Mieke Janssens, qui s’est inspiré du concept choisi par les deux musiciens, une histoire à propos de l’évolution de l’Humanité qui ne cherche pas à s’engager dans le changement pour préserver la nature…d’où aussi le titre de la galette “Desolation” ! Avec un démarrage plutôt calme et atmosphérique l’opus s’élance sur un mode mystérieux puis, une légère rythmique évolue crescendo avec batterie, basse et synthés pour apporter un morceau instrumental restant dans une ambiance atmosphérique mais aussi progressive :

On continue manifestement dans une atmosphère à la fois mystérieuse et futuriste avec çà et là, des percées progressives et alternatives via la guitare qui élancent finalement l’orchestration vers un rock-atmosphérique plutôt sombre. Un chant grave proche de celui de Nick Cave dépose alors une dimension supplémentaire à la noirceur du rock proposé par nos deux compères, un rock à la fois atmosphérique et proche de la scène alternative anglaise des eighties…une chouette composition au demeurant d’ailleurs :

Seule vidéo officielle de cet album Distance nous offre un rock’n’roll (sorte de road movie à travers le désert) assombri par ce chant caverneux si particulier s’accommodant des rythmiques et sonorités électro :

Louvoyant entre rock’n’roll, rock-alternatif et rock façon Batcave, on perçoit au sein de cet album des sonorités rappelant The Cult ou The Cure sur “Payback Time” ou encore l’atmosphère des compositions travaillées du grand Nick Cave comme sur “Sad Flowers” avec cette voix grave qui s’accompagne d’un piano classique et d’une orchestration rock. Sinon côté de la page titulaire on démarre encore sur des sons de claviers puis, on évolue vers un rock toujours sombre accompagné de ce chant si caractéristique et si particulier :

Au final le duo continue sur la même longueur d’ondes, celle qui suit la musique sombre du grand Nick mais aussi, celle qui s’imposa dans les années 80 en Angleterre construisant à l’époque une chouette scène alternative avec même une chanson en allemand rappelant le duo D.A.F.. Loin d’être nostalgique, le contenu sonore de cet album est d’un très bon niveau d’autant plus, qu’il est conçu seulement par deux hommes. Profil bas chers Messieurs !

Line-up (le duo) :
Jan Ooms (chant et chœurs, piano, claviers, programmations, mixage, production et mastering)
Jany Claeskens (guitares, basse, claviers, programmations, chœurs, production)

L’album:
“Sphere”
“Deep”
“Distance”
“Doubt”
“Payback Time”
“Sad Flowers”
“Scorpion & Snakes”
“Deception”
“Rücksichtslos”
“Sadness”
“Rock Heart”
“Rain”
“Watchtower”

Pays: BE
Autoproduction/The Sad Flowers Garden
Sortie: 2019/11/01

https://www.facebook.com/TheSadFlowersBand/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!