Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6758 membres.
- En ligne, nous sommes 90 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
102 928 012
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Yael NAIM : un bien beau nouvel esprit dans la fournaise infernale du cirque !
/ paru le 19/05/2008 /
Chronique(s)
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Galerie
Liens connexes
Options
Soirée marathon, ce mercredi 14 mai aux nuits botanique ! Entre l’Orangerie occupée par The Automatic et consorts, me voilà parti vers le cirque royal qui accueille une des révélations incontournable de cette année 2008: Yael Naïm. Autant vous le dire dès le départ, hormis le hit-single « New Soul », je ne connaissais absolument rien de cette artiste à la voix d’ange.

Première surprise : le cirque n’est rempli qu’aux deux-tiers (étonnant connaissant le succès immense du titre cité ci-dessus!), ce qui n’empêche pas la chaleur d’être, elle, bien présente… suffocante vraiment !

Arrivé juste à temps (en nage) du botanique, j’ai tout juste le temps de m’installer que Yael Naïm fait son apparition en petite robe blanche à pois bleus marines. Enfin un petit air de fraîcheur dans la fournaise infernale de l’enceinte bruxelloise !!! Elle débute par « Paris », sa ville natale, chantée en hébreux tout en douceur. Accompagnée de trois musiciens dans un décor assez minimaliste évoquant une ambiance intime d’un Jazz Café. L’effet est immédiat : c’est beau et tout en simplicité. Deux mots qui synthétiseront à merveille tout le reste de la soirée. Multi-instrumentiste, passant du piano à la guitare avec une facilité déconcertante (tout comme elle alterne l’hébreux, l’anglais et le français), Yael enchaîne des titres tantôt folk, tantôt plus jazzy. Elle se permettra notamment, une reprise surprenante et réussie du « Toxic » de Britney Spears. Finalement aussi différente de l’originale que ne l’est la jolie Yael de la plus, hum hum…je ne sais quoi, Britney !

Durant tout le set, la Franco-Israëlienne aura le bon goût de nous narrer quelques anecdotes assez amusantes (l’album aurait pu ne pas voir le jour…) et parfois étonnantes (elle croit dur comme fer à la réincarnation…j’veux bien avoir la même voix qu’elle dans une prochaine vie tiens !), créant une belle complicité entre elle et le public bruxellois. Inutile de vous préciser que c’est durant « New Soul » que les réactions furent les plus enthousiastes, Yael prenant un malin plaisir à faire durer les la-la-la !!! Elle reviendra l’interpréter une seconde fois, seule à la guitare, pour le plus grand bonheur des fans durant le rappel. Un rappel d’ailleurs un rien plus pop et enjoué que le set original. Le concert durera une bonne heure et demi. Si on peut juste regretter que la plupart du show s’est déroulé sur le (presque) même tempo, tout le monde aura passé un bien beau moment au final. Nul doute quant à son talent : une voix magnifique, vraiment, mais peut-être un peu trop linéaire. N’oublions pas qu’elle n’en est probablement qu à l’aube d’une carrière qu’on lui souhaite remplie de bonheur… comme elle nous en a apporté mercredi !

Allez hop, concert fini, on troque sa chemise contre un vieux T-Shirt délavé des Sex Pistols et on retourne vers l’Orangerie et le rock énergique de The Automatic. Le calme avant la tempête quoi ! Elle est pas belle la vie aux nuits bota ?
Les autres photos de Yael Naïm
Photos © 2008 Olivier Bourgi

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.


VOS COMMENTAIRES

preumont
le 19/05/2008 (Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Bravo Olivier,
Bel instant poétique.
Touché par la grâce?
bourgol
le 19/05/2008 (Profil Utilisateur | Envoyer un message)
C'est vrai qu'elle est plein de charme la petite!
A bientôt mon ami!
Wouty
le 19/05/2008 (Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Chouette compte-rendu mon bon Oli... Je suis limite jaloux... ;-)
bourgol
le 19/05/2008 (Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Mais les tiens sont biens aussi. Tu restes mon maître en la matière! ;-)
bhulet
le 20/05/2008 (Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Pour être franc, j'estime quant à moi que Yaël Naïm aurait tout intérêt à developper ses accents jazzy.
Elle y excelle elors que ses moments plus folks deviennent vite monotones en concert.
Mais je suis d'accord, elle a une voix de rêve !

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium