Deeper underground

0 Shares

Un peu moins de deux ans après y avoir déjà posé ses amplis, Deeper a remis le couvert au Bota. Un second Witloof Bar pour les natifs de Chicago qui sont venus présenter “Careful!”, leur nouvel album publié à la rentrée. Mais contrairement à la fois précédente, ils étaient accompagnés…

On a donc fait connaissance avec Patio, trio féminin New Yorkais aux influences post-punk plutôt marquées dont c’était seulement le troisième concert hors des frontières US. Sur scène, l’équilibre vocal entre le mélodieux phrasé de la guitariste Lindsey-Paige McCloy et celui, glacial, de la bassiste Loren DiBlasi constituent la clé de l’équation. Seul bémol, le micro de la seconde nommée qui aurait mérité plus d’attention de la part de l’ingé-son et ainsi éviter que la rythmique d’Alice Suh ne prenne systématiquement le dessus.

Elles viennent de sortir “Collection”, un deuxième album dans lequel la majorité de la set-list sera puisée. On retiendra notamment le prenant “En Plein Air” et le rigide “The Sun”, des titres qui renvoient à l’univers délicieusement sinistre d’Automatic ou au côté arty de Gustaf en plus austère. Toutefois, à bien y réfléchir, ce côté carré pince-sans-rire leur va à merveille, même s’il s’agit d’un masque car au stand merchandising, c’est avec un grand sourire qu’elles ont accueilli les spectateurs.

À l’instar de Baxter Dury ou d’Annabel Lee, les gaillards de Deeper n’ont pas eu de bol en publiant un album en mars 2020. L’excellent “Auto-Pain” n’a donc pas bénéficié d’une promotion digne de ce nom, ce qui a fortement contrarié Nic Gohl et ses camarades. Ils sont tout de même passés par le Witloof Bar dix-huit mois plus tard mais sans l’excitation inhérente à une release toute fraîche. Rien de tout ça pour “Careful!”, leur troisième plaque, d’autant que c’est sur le légendaire label Sub Pop qu’elle a vu le jour début septembre.

Autant dire qu’ils étaient chauds comme la braise au moment de monter sur scène et de balancer un “This Heat” de derrière les fagots qui a instantanément dicté la ligne directrice de la soirée. Dans la foulée, le soutenu “Build A Bridge”, premier nouveau titre du set, ne laissera pas davantage de place à la respiration. À notre gauche, les nanas de Patio se comportent en véritables groupies, n’hésitant pas à sortir leur smartphone pour immortaliser l’instant.

Particulièrement survolté, le leader aveuglé par son abondante chevelure donnera ensuite à “Everynight” une connotation rageuse à mille lieues de la version studio. Et ce, malgré les claviers de Drew McBride qui abandonnera sa guitare pour l’occasion, sans dénaturer le moins du monde le son Deeper, sombre et angoissant mais dans le même temps avenant et spontané. Derrière lui, le batteur Shiraz Bhatti dégomme rageusement son kit alors que le bassiste Kevin Fairbairn se démarque régulièrement, comme sur “Pavement”, seul titre rescapé du premier album du groupe sorti en 2018, sur lequel le leader adopte des intonations à la Robert Smith pour le moins marquées.

La tension délibérément mise en place se voit adoucie par des harmonies dont l’ami Kevin se fera une spécialité de délivrer (“Airplane Air”, le précité “Everynight”). En revanche, les flashes aveuglants l’entretiendront sans concession (“Willing”, “Sub”). Clin d’œil amusant et preuve d’un enthousiasme débordant, le batteur parviendra à endommager un micro, nécessitant l’intervention urgente d’un technicien sur scène.

L’impossibilité de défendre dignement “Auto-Pain” à l’époque doit sans doute avoir laissé des traces car la soirée s’articulera majoritairement autour de lui, entre l’intense “Helena’s Flowers”, le très Editors “Esoteric” et l’hypnotique “Lake Song”. Les rappels n’y échapperont pas et les claviers reprendront du service pour “V.M.C.” et “The Knife”, deux titres destinés à chauffer le dancefloor.

Juste avant, le set principal se clôturera sur deux nouveaux titres à ranger eux aussi dans la catégorie Cure, qu’elle soit speedée (“Bite”) ou mélancolique (“Pressure”), même s’ils semblent encore en rodage. Donnez-leur quelques dates supplémentaires et ils seront parfaitement au point. Déjà au Sonic City la semaine prochaine ?

SET-LIST
THIS HEAT
BUILD A BRIDGE
EVERYNIGHT
WILLING
PAVEMENT
HELENA’S FLOWERS
AIRPLANE AIR / DEVIL-LOC
SUB
ESOTERIC
LAKE SONG
BITE
PRESSURE

V.M.C.
THE KNIFE

Laisser un commentaire

Music In Belgium