FLUMMOX – Rephlummoxed

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Découvert par hasard sur le Net au cours d’une patrouille de routine visant à trouver une groupe bien fou et vraiment original, Flummox a remporté sans problème la palme. Votre serviteur s’en est retrouvé tout retourné en écoutant le dernier album de ce groupe du Tennessee qui, contrairement à des compatriotes du même État américain, ne donne pas dans la country pour ploucs décérébrés mais pratique un métal avant-gardiste complètement inclassable.

Le groupe est dirigé depuis sa création en 2012 par Alyson Blake Dellinger et Drew Jones, qui dépensaient auparavant leur énergie chez Armament, un combo thrash metal ayant sévi au début des années 2010 mais n’ayant pas survécu au-delà de quelques démos. Alyson Blake Dellinger, sous ses airs de petite fille frondeuse, est la tête pensante du groupe et elle se double d’une bassiste carrément époustouflante. Ne cherchez plus la meilleure bassiste du monde, on l’a trouvée.

Du point de vue des idées, on sent que les gens de Flummox sont de véritables éponges à influences, toutes parfaitement recyclées dans un ensemble indescriptible. Ils ont écouté Primus, Mr Bungle, mais aussi Slayer, les Red Hot Chili Peppers, Frank Zappa ou Jane’s Addiction, autant de groupes qui tenaient le haut du pavé au moment où Alyson Blake Dellinger (Escape Plan ? Là aussi une influence) et Drew Jones poussaient leurs premiers vagissements à la maternité. Car si ces musiciens n’ont pas encore atteint la trentaine, ils font montre d’une culture musicale à toute épreuve.

ʺRephlummoxʺ est en fait un réenregistrement de titres des deux premiers albums ʺPhlummoxygenʺ (2014) et ʺSelcouthʺ (2016). C’est donc une excellente entrée en matière pour découvrir ce groupe pas comme les autres, dont le troisième album ʺIntellectual hooliganismʺ (2018) paraissait un peu en recherche d’un fil conducteur si on le compare à l’implacable logique qui habite de ʺRephlummoxʺ.

Enfin, quand on parle de logique, il faut s’entendre. Ce serait plutôt un esprit parce que pour ce qui est de la cohérence des propos ici, on peut repasser. L’album est une longue séance de bondissements imprévisibles d’un style à l’autre, passant tour à tour du math rock (ʺFlummoxing act 1: Garbonzo’s leapʺ) au thrash metal le plus impitoyable (ʺPlanet cancerʺ) en passant par des coulées de boue sludge metal à l’épaisseur granitique (ʺPan’s daughterʺ), de la country psychiquement dérangée (ʺHummingbird anthemʺ) et du heavy funk hardcore (ʺCustodian Ralphʺ). De temps à autre, des épisodes rigolos en rajoutent dans l’absurde, avec les séries ʺDidja know?ʺ, ʺLe saviez-vous?ʺ et ʺWusstet du shon?ʺ qui, chacun dans une langue différente, annoncent que le titre en question est le troisième, sixième ou dixième de l’album et que l’intention ici est de faire du remplissage. Là-dessus, deux morceaux plus longs mais tout aussi extraordinaires viennent verrouiller le couvercle de la machine à vapeur : ʺThe whispering bansheesʺ et ses montées progressives hyper-techniques et fantastiquement lourdes, puis l’insensé ʺThe unibirth suiteʺ, 14 minutes de métal progressif chauffé à blanc qui ferait passer Dream Theater pour un concile de vieux cardinaux gâteux.

Si vous êtes accaparés par des groupes comme Mr Bungle, Primus, Twelve Foot Ninja, Atomic Rabbit, Morglbl, Thought Industries, Parazit, Electrocution 250 ou Others By No One, Flummox s’imposera à vous comme une évidence. À consommer sans modération.

Le groupe :

Alyson Blake Dellinger (chant, basse, claviers)
Drew Jones (guitares, chœurs, trompettes, claviers)
Alan Pfeifer (batterie, percussions)
Chase McCutcheon (guitare, chœurs)
Jesse Peck (claviers, synthés, chœurs)
Max Mobarry (guitar, chant, basse)

L’album :

ʺFlummoxing Act 1: Garbonzo’s Leapʺ (6:21)
ʺPlanet Cancerʺ (2:27)
ʺDidja Know?ʺ (0:23)
ʺCustodian Ralphʺ (5:03)
ʺThe Whispering Bansheesʺ (8:26)
ʺLe Saviez-Vous?ʺ (0:51)
ʺHummingbird Anthemʺ (5:03)
ʺThe Ghost of Ronnie Dioʺ (4:49)
ʺPan’s Daughterʺ (6:50)
ʺWusstet du Schon?ʺ (0:20)
ʺThe Unibirth Suiteʺ (14:04)

https://flummoxed.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/flummoxband

Needlejuice Records

Laisser un commentaire

Music In Belgium