GÖDEL CODEX, The – Oak

39 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 1 Moyenne: 4]

Décidément, Michel Delville est dans une phase hautement créative en ce moment. L’homme vient à peine d’accomplir un nouvel album de son projet The Wrong Object qu’il attaque en même temps un nouveau projet appelé The Gödel Codex. D’ici à ce qu’il nous sorte un nouvel album de son autre projet Machine Mass dans la foulée, il n’y a pas loin.

Mais pour le moment, découvrons ce premier album de The Gödel Codex, que Michel Delville (guitare, glockenspiel, chant) a composé avec son complice de The Wrong Object Antoine Guenet (claviers, guitare acoustique, chant). Le duo est complété à la batterie par Etienne Plumer (Rêve d’Elephant, Animus Anima) et aux effets électroniques par Christophe Bailleau. Sachant que Michel Delville voue un culte à des artistes jazz-rock souvent expérimentaux comme Robert Wyatt, Soft Machine, Frank Zappa, son Gödel Codex va inévitablement venir poser ses bottes sur ce terrain.

Mais là où ça va devenir très intéressant et que ça va se distinguer des autres projets de Michel Delville (s’il ne se distinguait pas, ce nouveau projet serait inutile), c’est grâce à l’incursion aventureuse dans les domaines de l’électronique, chère à des gens comme Thom Yorke, Damon Albarn (profil Gorillaz), sans parler du minimalisme de Jim O’Rourke et du romantisme de Christian Fennesz ou David Sylvian. Sur ce terrain, The Gödel Codex brille également et réalise un album captivant, riche en variété de climats et toujours surprenant. Ainsi, la formation sautille avec aisance d’un morceau à l’autre sans jamais tomber dans la redite, rendant cette suite de dix morceaux tout à fait agréable à écouter.

Que l’on soit dans les turbulences électroniques de ʺGranulesʺ, les pesanteurs hypnotiques de ʺOakʺ, la tendresse garage pop de ʺThe needle’s eyeʺ, le romantisme pianistique de ʺCan it beʺ et ʺOak – Live repriseʺ ou le virevoltant foisonnement électro-psychédélique de ʺLux 4ʺ, il y a toujours de quoi s’ébaudir sur ces compositions signées des quatre musiciens, ensemble ou séparément. Le partage des tâches a été ici très bien pensé et chacun a su entraîner les autres dans son style de prédilection.

Ce nouveau projet de Michel Delville nous apprend à nouveau qu’il faut sans cesse garder une oreille ouverte sur ce musicien car il y a toujours de belles choses à en attendre.

Pays: BE
Off Records
Sortie: 2019/01/04

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!