PEARCY, Stephen – View to a thrill

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Pour tout hardeux encore attardé ayant dépassé la cinquantaine, le nom de Stephen Pearcy rappelle immanquablement les beaux jours de Ratt, le groupe de hair metal américain qui avait contribué à faire des années 1982-1985 des souvenirs inoubliables pour tous ceux qui cherchaient à combattre les effets nocifs de la new wave avec des pelletées de heavy metal plus ou moins brutal, Ratt représentant la crème des groupes encore mélodiques sans être trop indigestes, ou encore une frange de groupes durs qui savaient cultiver une certaine classe. Et donc, dans l’enchaînement pavlovien régnant dans les inconscients desdits hardeux, Stephen Pearcy = Ratt = hard rock FM burné = les albums imparables “Ratt” (1983, un EP, en fait), “Out of the cellar” (1984) et “Invasion of your privacy” (1985) = bonheur sonore totale et envie irrépressible de se secouer les cervicales en tapant du pied et en moulinant les bras dans des solos furieux d’air guitar, au risque de se bousiller les articulations. Mais ses articulations, le hardeux quinquagénaire s’en fout royalement.

Ce que le hardeux avait oublié, cependant, c’est que Ratt avaient encore fait une demi-dizaine d’albums jusqu’en 2010, bien loin des chefs-d’œuvre des débuts dus à l’équipe d’airain Stephen Pearcy (chant), Warren DeMartini (guitare), Robin Crosby (guitare), Juan Croucier (basse) et Bobby Blotzer (batterie). Il était encore moins conscient que Stephen Pearcy avait aussi derrière lui une plantureuse carrière solo d’une dizaine d’albums, commencée en 2000, c’est-à-dire au moment où tout partait joyeusement en qu(en)ouille pour Ratt.

Et donc, nous attrapons ici le train en retard avec ce onzième album de Stephen Pearcy, qui va se révéler tout simplement excellent. Eh oui, le vénérable Stephen Pearcy, 62 ans aux prunes, survivant à des milliers de litres d’alcool et l’équivalent de deux wagons de marchandises de drogues diverses, en a encore dans son pantalon en cuir clouté pour nous sortir un album plus Ratt que Ratt. Sa voix, à la différence de son front, n’a pas pris une ride et elle galope encore sur les octaves comme aux grands moments de sa jeunesse. “View to a thrill” nous replonge directement à la grande époque des années 80, avec son métal tout en panache, grosses guitares en avant, rythmique de buffle en chaleur et ce chanteur qui n’arrête pas d’en faire des tonnes en célébrant les filles, les moteurs chauds des Harley, la puissance virile des petits poseurs de Sunset Boulevard et les odes au whisky. Le frisson hair metal est garanti avec de petites perles comme “U only live twice” “One in a million” “Double shot” l’évident “I’m a Ratt” l’impeccable “From the inside” ou un dernier “Violator” plus feutré mais tout aussi menaçant que les titres précédents.

Pas d’hésitation donc, amis hardeux ou tous autres amateurs de gros son, vous pouvez sauter les deux pieds en avant dans cet excellent “View to a thrill” qui trouve un Stephen Pearcy ayant retrouvé les élans des grands jours.

Pays: US
Frontiers Music
Sortie: 2018/11/09

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!