Les tops 2021 de la rédaction (part 3)

0 Participations

Troisième et avant-dernière étape de notre rétrospective consacrée à l’année écoulée via la plume de nos collaborateurs les plus assidus. La parole est aujourd’hui donnée à François Becquart, l’homme à la délicieuse prose imagée qui écrit une chronique d’album plus vite que son ombre…

ALBUMS

LabÿrinthWelcome To The Absurd Circus
« Remontés comme des pendules par cet afflux d’inspiration et de jeunesse retrouvée, les briscards de Labÿrinth repartent à l’assaut avec ce nouveau « Welcome To The Absurd Circus » qui est une petite merveille de métal mélodique nerveux et véloce. Les mecs nous mettent pour plus d’une heure de compositions échevelées, de solos épiques et de feeling imparable. »

Juan BondWomb
« Tourmenté et irritable au plus haut point, radical et complexe, « Womb » est une torpille qui vous percute en pleine face. Il fait un peu froid cet hiver ? Oubliez tout cela en vous réchauffant les fesses avec ce brasero ultra-puissant qu’est cet album « Womb », magnifique prétexte à découvrir un groupe doué sur le point de transcender ses influences Dilinger Escape Plan pour énoncer ses propres théorèmes en matières de mathcore. »

Angelus ApatridaAngelus Apatrida
« Il va falloir peut-être déjà conclure qu’on tient ici le meilleur album de thrash metal de l’année, alors qu’on est seulement en février. Mais ça, ce n’est vraiment pas un problème, on aura encore plus de temps pour l’écouter et prendre son pied. Il paraît que Metallica prépare un nouvel album pour 2021. Ah ! Ah ! Ah ! »

SimulacrumGenesis
« Simulacrum signe ici son album le plus costaud, qui rend hommage au rock progressif des années 70 (avec son petit côté Yes) tout en plantant ses bottes dans les sonorités d’aujourd’hui grâce à une approche métallique tout en classe et en bravoure. Et dans le domaine technique, ces types ne sont ni plus ni moins que des demi-dieux. À ne pas rater ! »

WitherfallThe Curse Of Autumn
« Plus sombre que les groupes métal prog classiques comme Dream Theater, capable de transgresser les codes en débordant avec la même aisance sur le power metal ou des effets quasiment opératiques, Witherfall termine ici d’asseoir sa réputation. Le monde doit savoir : il y a désormais un nouveau génie du métal progressif et il s’appelle Witherfall. »

CryptosisBionic Swarm
« Musicalement, Cryptosis imprime une atmosphère tendue à son album, agissant par le biais d’un thrash metal progressif se confrontant à un blackened death metal technoïde et des éléments un peu plus symphoniques. En matière de rencontre des genres, Cryptosis aboutit à un résultat suprêmement convaincant. Espérons que cette nouvelle étoile est née pour de bon. »

Tommy’s RocktripBeat Up By Rock n’Roll
« Si les trucs sont connus et qu’on voit les cartes dépasser des manches de tous ces gaillards, on ne peut s’empêcher de replonger à nouveau dans le grand-huit électrifié du rock n’roll avec cet album formidable, rafraîchissant, cool et plein de références classiques. Les guitaristes nous sortent peut-être des riffs et des accords blanchis sous le harnais mais ils ont la classe et le talent pour les faire sonner comme des trucs tout neufs, parvenant ainsi à rallumer le feu du rock n’roll, qui est reparti pour brûler encore un bon bout de temps. »

Monster MagnetA Better Dystopia
« Avec son implication dans le rock lourd, cosmique et psychédélique qui a fait la stature de Monster Magnet, on comprend vite que Dave Wyndorf va nous faire tripper ici dans le son pesant du proto-métal et du rock psychédélique le plus épais de la fin des années 60 ou du début des années 70. Et vu la culture musicale du bonhomme, on se doute bien qu’on ne va pas avoir affaire ici à de banales reprises de Led Zeppelin ou de Deep Purple. Et en effet, ce qui nous attend ici est tout simplement délicieux pour l’amateur de raretés heavy psychédélique de la période bénie 1966-1973. »

SunbombEvil And Divine
« Black Sabbath peut couler une retraite bien méritée. Il a semé assez de graines pour engendrer de dignes représentants de sa légende. Sunbomb est l’un d’eux et on espère que Michael Sweet et Tracii Guns persisteront dans ce filon colossal. »

Laurenne / LouhimoThe Reckoning
« Tout ce petit monde met au point un album qui est tout simplement formidable. Je ne sais pas ce que ces dames ont mangé, mais ça doit être au minimum de l’ours polaire enragé ou du tigre à dents de sabre. Parce que du point de vue énergie, je peux vous dire que ça barde sec. Les deux copines trouvent ici un irrésistible plaisir à chanter ensemble et quand le plaisir se met de la partie, tout devient facile et grandiose. »

DiskordDegenerations
« Barré à l’extrême, furieusement anti-mélodique, savoureusement complexe et superbement méprisant des conventions, cet album de Diskord suscitera autant l’effroi que l’admiration, cela dépend du public qu’il rencontre. Mais en aucun cas, il ne peut laisser indifférent, et c’est à cela qu’on reconnaît les œuvres fortes. »

Descendents9th & Walnut
« Cette collection de chansons est une petite mine d’or pour tout amateur de punk rock historique. On y trouve toute la fraîcheur et la hargne du punk d’antan, le seul, le vrai, nettoyé de toutes les scories bubble qui allaient galvauder le genre dans les décennies ultérieures. Dix-huit titres, vingt-cinq minutes : c’est vous dire si ça speede façon petit larcin vite commis avant l’arrivée des flics. C’est bien simple, chaque titre vient vous lâcher de petites fléchettes entre les deux yeux, avec à chaque fois la sensation d’un bon coup de pied au cul. »

Wolves In The Throne RoomPrimordial Arcana
« Car, effectivement, « Primordial Arcana » est exceptionnel. Wolves In The Throne Room a dégraissé le mammouth et s’est concentré sur l’essentiel, revigorant un black metal assis de manière équitable sur les riffs de guitare, la rythmique tempétueuse, les déchirements vocaux et l’apport soigné des synthétiseurs. »

Closet Disco Queen & The Flying RaclettesOmelette du Fromage
« Tout cela fleure bon la dinguerie soigneusement contrôlée et on en a encore un aperçu ici avec ce « Omelette du Fromage », à la pochette toute aussi idiote que le titre mais dont il va falloir se méfier. Parce que la musique part sur les chapeaux de roue dès le premier titre et que la machine à baffes sonores ne va jamais vraiment s’arrêter jusqu’à la fin du disque. »

NoltemIllusions In The Wake
« La conclusion est brève : on tient ici un des tous meilleurs albums de black metal progressif de l’année 2021. Pour une parution en octobre, il était temps. Et surtout, amis de Noltem, ne mettez pas encore 18 ans de plus pour nous sortir un album de cet acabit. L’attente serait trop insupportable. »

ALBUMS BELGES

PothamusRaya
« Le style de Pothamus a toujours été d’associer mélodies planantes et brusques accès de fureur lourde totalement sludge metal. On a pu voir poindre une évolution vers davantage de subtilité entre ces deux pôles au cours des œuvres précédentes du groupe mais ici, avec « Raya », Pothamus parvient au croisement parfait entre l’aérien et le terrestre, entièrement imbriqués l’un dans l’autre pour un résultat impressionnant. »

EndlingrFrom The Molten Vaults
« Voilà du travail robuste, bien fait, efficace, inventif, qui parlera en particulier aux amateurs de rock progressif nerveux et moderne. »

Warped DreamerLive At Bimhuis
« Le jazz moderne peut avoir sa part d’ennui et d’emphase technicienne mais ici, le travail accompli est frais et spontané, avec une osmose parfaite entre les musiciens qui ont trouvé ensemble un chemin leur permettant de bâtir un son et des ambiances basés sur des aspirations communes. Ce « Live At Bimhuis » n’est pas à jouer lors du prochain repas de famille à l’occasion de la communion du petit dernier mais il séduira les amateurs de sensations sonores audacieuses. »

ParadoxantEarworm
« Avec ses capacités à insuffler un mélange toujours indistinct entre joie et tristesse, enthousiasme et abattement, Paradoxant signe ici un album séduisant, où lumière et ombre se disputent dans un éternel ying et yang sonore. Un album à découvrir vite. »

Primal CreationNews Feed
« La scène belge serait-elle en train de restaurer la bonne santé du thrash metal ? C’est la question qu’on peut se poser en se faisant dévaster la tronche par les énormes poussées sonores qui jaillissent du deuxième album de Primal Creation. »

ScarvedFlashback
« Il n’y a pas à dire, c’est toujours dans les vieilles forges que l’on fond les meilleurs obus et Scarved, avec son expérience matoise et sa culture étendue de la chose rock, est une solide pierre angulaire du classic rock. Ces gens ont de la classe et de l’énergie à revendre, courez en acheter pour faire des réserves cet hiver ! »

La NauséeBattering Ram (EP)
« Battering ram » est ici le titre du premier EP de La Nausée et le nom est particulièrement bien trouvé puisque ce petit disque de cinq titres vient mettre tous les murs par terre et réduit votre chambrette en copeaux avant que vous ayez eu le temps de vous rendre compte de quoi que ce soit. »

InhumanInhuman
« Le résultat, c’est 46 minutes d’épopée métallique avec des guitares qui creusent des espaces larges comme des canyons, dans lesquelles s’engouffrent une section rythmique impériale et une paire de vocalistes souverains. Les nappes de synthétiseurs sont également accompagnées de violons et de piano qui transforment le cours des chansons en un opéra de grand style. »

Alain Pire ExperiencePurple Skies
« Ceux qui ont déjà une connaissance des albums précédents pourront voir en « Purple Skies » un disque un peu différent, plus pop effectivement mais toujours animé par la vision psychédélique d’Alain Pire. Et quand je parle de pop ici, il faut y mettre toutes les nuances nécessaires car le bonhomme a toujours la main ferme sur le manche de sa guitare et nous livre de magnifiques solos. »

AbortedManiaCult
« Encore une fois, Aborted affiche une parfaite maîtrise dans l’illustration de son univers et de sa pensée, toujours foncièrement pessimiste sur le sort de l’humanité et vindicatif à l’égard de l’hypocrisie de l’espèce humaine. Tout aussi bon que son prédécesseur « TerrorVision », « ManiaCult » est la grosse baffe de métal extrême de ce dernier tiers d’année. L’automne va être chaud…

CONCERTS

Pour François également, l’année 2021 a été compliquée d’un point de vue concerts. À son agenda, le seul DesertFest qu’il a intensément vécu. Pour preuve, son best of de l’événement.

1. Kadavar (16.10.2021)
2. Motorpsycho (15.10.2021)
3. Slift (17.10.2021)
4. TankZilla (16.10.2021)
5. Fake Indians (15.10.2021)
6. Villagers Of Ioannina City (16.10.2021)
7. Velvet Two Stripes (17.10.2021)
8. 1000Mods (17.10.2021)
9. Splinter (17.10.2021)
10. Komatsu (16.10.2021)

À suivre…

À lire également:
Les tops 2021 de la rédaction (part 1)
Les tops 2021 de la rédaction (part 2)
Les tops 2021 de la rédaction (part 4)

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :